L’enseignement en primaire c’est facile !! … qu’il disait

Lorsqu’on devient enseignante ou plus précisément professeur des écoles, il faut savoir tout faire.

On vous demande d’être douée partout dans toutes les matières… et puis on vous demande d’être à la disposition de l’école, de prendre le niveau qu’on vous a attribué même si ce n’est pas votre volonté. D’être au top niveau dans tout ce que vous proposez; et si jamais vous-même êtes du genre ………….  ben là vous risquez fort de pas passer une super année.

Toujours à se demander si c’est assez si j’ai assez travaillé, si je me suis assez préparée, si j’ai assez différencié le travail en fonction des différents niveaux de mes élèves… Sauf qu’à un moment donné force est de constater que les heures passées [pendant les vacances d’été, de la Toussaint, de Noël, heuuu c’est quoi la définition de vacances  pour une enseignante qui fait du zèle :
plusieurs journées entières dans la classe ou l’école à organiser, ranger, photocopier, prévoir, anticiper, faire des recherches et construire des outils adaptés aux  différents niveaux  de tous ses petits élèves tellement différents dans leurs capacités, leurs compétences et leurs acquis.] ne sont jamais suffisantes sur être au top la première année du moins ! Mais que la fatigue accumulée, le stress et l’inquiétude sont de super alliés pour une lente et dure déconvenue face à ce métier extrêmement prenant et pas très valorisant. « Encore en vacances !!! C’est souvent quand même! Vous bossez pas beaucoup vous êtes même pas aux 35h »

Ben non je suis aux 45h et ça c’est quand je lève le pied pour pouvoir continuer à motiver tous ces petits chérubins avides de jeux et qui viennent à l’école pas pour apprendre non, non, mais pour voir les copains !
Hé oui c’est qu’il faut être en forme pour mener tout ce petit monde vers le savoir sous couvert des nombreux jeux pédagogiques qu’on a créés, trouvés, construits… pendant ces heures de « vacances » ou « week-end prolongés »; pas de rtt ni d’heures supplémentaires;enfin, si les heures supp mais pas payées… Il faut avoir une conscience professionnelle, une vraie motivation pour que nos élèves soient prêts à affronter le monde dans les meilleures conditions.

Mais il  a bien sûr les récompenses, les parents qui viennent se plaindre que le enfant a perdu son cahier et que ce n’est pas normal. Qu’allez-vous faire pour réparer cela!
Ceux qui partent en vacances avant le jour prévu officiellement de vacances qui préviennent le matin pour le soir et qui demandent les devoirs en avance, et le dossier pour les vacances.
Ceux qui viennent se plaindre que leur enfant ne mange pas bien à la cantine parce qu’il n’aime rien. Que va faire la maîtresse pour améliorer les choses.

Bref… chaque jour une nouvelle récompense et chaque jour une nouvelle motivation pour rester la maîtresse efficace et créative et …

Vivement les vacances !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.